05/09/2012

La nonne dans la mythologie télévisuelle. Episode 1

Films et séries télévisées ne s'embarrassent pas de précision quand ils nous parlent de nonnes. Le téléspectateur lambda n'y connaissant pas grand chose, pourquoi le scénariste ferait-il l'effort de se renseigner plutôt que de lui balancer de l'à-peu-près et des déclarations fantaisistes ?

 

gendarme-et-les-gendarmettes-1982-09-g-300x285.jpg


Le Docteur Chase a tout faux ...

Hier, je regardais le douzième épisode de la huitième saison du Dr House. Deux nonnes se présentent à la consultation du Dr Chase . Le bel Australien fait sortir celle qui accompagne la patiente et nous sort une kyrielle d'âneries sur la vie religieuse en moins de trente secondes. En substance: " Vous êtes carmélite, je l'ai reconnu à la robe brune de votre consoeur. Vous portez un voile bleu, donc vous êtes postulante et vous vous posez des questions avant de prononcer vos voeux définitifs."

Au risque de se perdre postulante.jpg

 

Carmélite! Le mot mythique est lâché! Celui où se projettent les trois-quarts des phantasmes liés à la religieuse. Voyons, Dr Chase, beaucoup d'ordres religieux portent un habit brun, les carmélites ne sont pas les seules. Ce n'est pas tellement à la couleur de leur habit qu'on les reconnaît, mais à la forme de leur scapulaire et à la façon de le porter : au-dessus du plastron et deux épaulettes (deux larges bretelles) bien visibles. Et pour le costume de la nonne en question, ce n'est pas le cas.

 

Un voile bleu pour les postulantes ? Dans quel film ? C'est bien le cas de le dire ! Quand une jeune fille entre au monastère, elle ne porte pas tout de suite l'habit religieux. Elle garde ses vêtements civils. Parfois, dans certains monastères plus conservateurs, on lui donne une sorte d'uniforme qui varie, même au sein d'un même ordre,  d'un monastère à l'autre. Parfois, cet uniforme s'accompagne d'un petit voile ou d'une mantille. Autrefois, ce petit voile était noir, aujourd'hui la tendance vire au blanc, comme pour les novices.  Au siècle dernier, avant Vatican II, l'uniforme de la postulante au Carmel était le plus souvent constitué d'une robe noire, d'une pélerine et d'un petit voile. Peut-être que certains monastères optent aujourd'hui pour un voile bleu, mais c'est loin d'être une généralité.

carmélites espagnoles.jpg

Cette photo qui vient d'une vidéo sur la toile, montre une communauté de carmélites. Vous reconnaîtrez la postulante à sa robe-tablier. Les novices portent l'habit avec un voile blanc et les soeurs qui ont fait leurs voeux définitifs portent un voile noir.

Carmel Suède.jpg

Et dans cette communauté suédoise, les postulantes portent un chemisier blanc et un voile brun.

 

Une postante à la veille de prononcer ses voeux ?! Le traducteur de la série s'est-il trompé de terme ? Une postulante avec sans ou uniforme n'a pas encore l'habit religieux. C'est après une cérémonie appelée "prise d'habit", où elle reçoit l'habit de l'ordre que commence son noviciat. Cette période dure de un à deux ans. Au terme de deux ans, au maximum, la novice peut prononcer ses premiers voeux, des voeux temporaires, trois ans minimum, neuf maximum. Donc, une postulante peut se trouver à la veille de prendre l'habit, jamais de prononcer ses voeux définitifs ! Les voeux perpétuels, viennent après les voeux temporaires. A ce moment, la nonne devient membre du chapitre, c'est à dire qu'elle acquiert le droit de vote. Elle peut élire la prieure, voter pour admettre les candidates aux différentes étapes de sa formation, ou pour donner ou refuser son accord à certaines décisions importantes qui concernent la communauté.

 

 

... Et il n'est pas le seul!

Naturellement, ce n'est pas la première fois, ni la dernière non plus, qu'on entend des âneries dans ce genre. Dans une série télévisée des années 70, on entendait un juge déclarer à des plaignants, essayant de récupérer leur fils pris dans une secte cette énormité: "Ma soeur est carmélite et, pendant des années, mes parents n'ont eu pour seul contact avec elle que le son de sa voix, derrière un voile, le jour de Pâques."

 

Eh bien non. Même avant le concile Vatican II, une carmélite voyait ses parents à visage découvert et elle avait droit à recevoir leur visite une fois par mois ou une tous les deux mois, selon la tradition à laquelle se rattachait son monastère. Le mois où elle ne recevait pas leur visite, elle pouvait leur écrire. Il n'y a que pendant le Carême et l'Avent qu'on ne recevait ni courrier, ni visite.

 

 

L'inspecteur Barnaby est mal documenté. Ou du moins, son scénariste.

Pour illustrer la note précédente, j'avais trouvé une photo tirée de la série "Inspecteur Barnaby" (Midsomer murders). Dans la saison 14, épisode 7, on voit le célèbre inspecteur britannique enquêter sur un meurtre dont la victime est une nonne.

 

sacredtrust5a.jpg

 

Là où le bât blesse c'est que cela se passe dans une communauté réduite à trois membres, la quatrième venant d'être assassinée, deux vieilles professes et une novice. Cela n'est tout bonnement pas possible. Aucun évêque, aussi demeuré soit-il, ne permettrait qu'une communauté de trois vieilles nonnes accueillent une novice. Peut-être laissera-t-il faire, si elles sont encore cinq ou six et, en ce cas, c'est un grand inconscient, mais pas si elles ne sont plus que trois professes. Il supportera peut-être que la communauté se meurt à petit feu sans lever le petit doigt mais pas qu'une jeune personne n'entre dans un institut aussi près de sa fin.

 

Ce n'est pas la seule énormité de l'épisode. Dans l'une des premières séquences, la communauté passe au vote. Ce qui se fait dans toutes les communautés dignes de ce nom. Mais ce qui ne l'est pas, c'est que la novice lève la main pour donner son avis. Le droit de vote n'est accordé qu'aux nonnes de voeux définitifs.  Il faut dire que dans cet étrange couvent, où l'on voit une novice voter, on s'aperçoit que l'une des soeurs a vendu un retable en argent  sans que les autres n'en sachent rien, sans qu'elle ait soumis la décision au vote de ses consoeurs. Là aussi, il s'agit d'une grosse entorse à la réalité. L'économe ou la supérieure ne peut pas engager des transactions dépassant un certain montant, sans l'assentiment du chapitre (ensemble des soeurs votantes), ni vendre un objet de valeur qui appartient à la communauté.

 

Naturellement, ce ne sont que des oeuvres de fictions. Mais il est dommage que certaines personnes pensent, un peu naïvement, qu'elles sont bien documentées alors qu'il n'en est rien. Sachez donc garder la distance avec ce genre de production. Ce sont des oeuvres de divertissement pas des références.

 

Crédit photo: http://midsomermurders.org/sacredtrust.htm

Les commentaires sont fermés.